Ouverture des jeux d'eau

Ouverture des jeux d'eau

C'est officiel ! Les jeux d'eau sont désormais ouverts !

 

Venez vous rafraîchir et vous amuser sous le soleil estival dès aujourd'hui.

En savoir plus

Servitudes aéroportuaires de non-construction

Le conseil municipal porte la voix des Mirabellois jusqu’à Ottawa

30 juin 2022

Une grande délégation mirabelloise s’est présentée à la Chambre des communes du Canada le 2 juin dernier. Le député fédéral de Mirabel, M. Jean- Denis Garon, était accompagné de conseillers municipaux, de membres de la direction de la Ville et de citoyens mirabellois.

L’objectif de leur présence dans la capitale canadienne était d’interpeler le ministre des Transports, l’honorable Omar Alghabra, afin de faire lever des servitudes aéroportuaires de non-construction sur le territoire de Mirabel.

Selon le maire de Mirabel, M. Patrick Charbonneau, la levée de ces servitudes désuètes servirait non seulement à permettre la construction d’une résidence pour aînés, mais également à répondre aux besoins grandissants des résidents des secteurs de l’ouest de Mirabel.

« Il est essentiel que Transports Canada révise les servitudes aéroportuaires qui n’ont plus raison d’être afin de permettre la revitalisation du secteur de Sainte-Scholastique. Notre présence à la Chambre des communes se voulait une manifestation directe de l’expression des besoins de notre population. Nous espérons que le ministre Omar Alghabra aura saisi l’importance de retirer rapidement ces servitudes afin que puisse être construite la résidence pour le bénéfice de nos citoyens qui ont vécu toute leur vie dans ce secteur », explique-t-il.

Selon le député fédéral de Mirabel, M. Jean-Denis Garon, les dossiers qui ont le plus de traction sont ceux qui sont portés par une communauté entière dont le député est le porte-parole, comme c'est le cas ici.

« Les Mirabellois qui m’ont accompagné à Ottawa font preuve d’une volonté extraordinaire de faire entendre leur voix », affirme-t-il.

M. Garon ajoute qu’il est incompréhensible de ne pas permettre la construction sur les lots en question qui se situent en plein village et à près de deux kilomètres des pistes d’atterrissage de l’aéroport. « En plus, il y a un bureau de poste de l’autre côté de la rue », lance M. Garon pour démontrer que l’existence de ces servitudes aéroportuaires de non-construction en 2022 est irrationnelle et inutile.

Après la visite des conseillers municipaux à Ottawa, les Mirabellois peuvent espérer que le dossier progresse. Le ministre Omar Alghabra s’est engagé à accélérer le processus d’étude du dossier et à prendre une décision le plus rapidement possible une fois les résultats de l'étude en mains. D’ici là, le conseil municipal de Mirabel et le député fédéral de la circonscription s’engagent à tout faire pour que la voix des Mirabellois soit entendue. « C’est un travail de longue haleine, mais essentiel pour permettre à Mirabel de faire l’aménagement de son propre territoire », affirme M. Garon.

Actualité suivante

Un Mirabellois au sommet du hockey junior