Relance de l’industrie aéronautique

9 décembre 2021

Le président-directeur général d’Airbus Canada, M. Benoît Schultz, était l’invité du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM), lors d’un dîner-conférence qui avait lieu le 23 novembre dernier, sous le thème « Relance de l’industrie aéronautique post-pandémie : l'indispensable virage vers la décarbonation ».

Lors de cette conférence, il a été question de l'empreinte environnementale du secteur de l'aéronautique, sujet de plus en plus discuté. M. Schultz a affirmé qu’Airbus était proactif pour réduire les émissions de ses avions et que, durant les 25 dernières années, la multinationale française a réduit l'émission de ses avions d’environ 80 % en termes de CO2 et de 90 % en oxyde d'azote, comparativement à celles des premières générations. D’ailleurs, l'objectif d’Airbus est d'atteindre la carboneutralité en 2035.

L’entreprise a réitéré, récemment, ses objectifs quant à l'augmentation de la cadence de production de l'A220, assemblé à son usine de Mirabel. Airbus produit mensuellement cinq appareils de l'ex-C Series de Bombardier, soit quatre à Mirabel et un à Mobile, en Alabama, et le nombre total devrait passer à six par mois en 2022. Rappelons que l'objectif est d'augmenter progressivement le rythme à 14 par mois en 2025, avec 10 appareils assemblés au Québec et quatre aux États-Unis.

Bas de vignette : M. Benoît Schultz en compagnie du maire de Mirabel, M. Patrick Charbonneau, et du directeur général de la Ville de Mirabel, M. Mario Boily. 

Actualité suivante

Horaire des Fêtes