Entretien des hautes herbes dans les fossés

5 juin 2021

Les fossés récoltent les eaux de ruissellement et alimentent les cours d’eau situés dans votre secteur. Saviez-vous que les fossés végétalisés, à l’aide d’herbes à l’état sauvage de moins de 90 centimètres de haut, remplissent plusieurs fonctions de gestion des eaux pluviales ? En effet, elles en ralentissent le débit, les purifient et favorisent l’infiltration ainsi que la réalimentation des nappes phréatiques.

Toutefois, une végétation trop dense dans les fossés peut menacer la capacité de drainage lorsqu’elle crée un barrage à l’écoulement. C’est pourquoi le Service de l’environnement demande à tout propriétaire d’assurer un bon entretien de leur fossé en procédant au fauchage régulier des herbes et autres plantes au minimum deux fois par année, soit au printemps et à l’automne.

Les propriétaires de terrains situés sur un coin de rue doivent en tout temps maintenir la hauteur des herbes à moins de 90 cm dans le triangle de visibilité (distance de neuf mètres de chaque côté du point d’intersection), pour des raisons de sécurité routière.

Cela s’applique uniquement au fossé puisqu’une tonte régulière est exigée pour le reste du terrain. Rappelons que l’herbe et le gazon ne doivent pas dépasser 20 centimètres de hauteur et qu’on ne peut pas laisser pousser des herbes ou des plantes ligneuses qui sont allergènes pour l'être humain, telles que l'herbe à poux et l'herbe à puces, et ce, en vertu de l’article 19 du règlement numéro 690 concernant les nuisances.

Actualité suivante

Complexe aquatique : la première pelletée de terre donne le coup d’envoi aux travaux