Avant de s’aventurer sur la glace

Conseils de sécurité

29 mars 2021

En cette période printanière, le Service de la sécurité incendie souhaite rappeler à la population quelques conseils de sécurité à observer avant de s’aventurer sur la glace. Ces conseils sont fournis par la Société de sauvetage et peuvent également être consultés à l’adresse suivante : societedesauvetage.org/puis-je-maventurer-sur-la-glace.

Observez la couleur de la glace :

  • La glace bleue et transparente est habituellement la plus résistante.
  • La glace blanche opaque (glace de neige) contient un pourcentage d’air élevé. Sa résistance dépend de sa densité. La glace blanche qui contient peu d’air est presque aussi résistante que la glace bleue.
  • La glace grise contient habituellement de l’eau à la suite d’un dégel et doit être considérée comme dangereuse.

Securite_glace.jpg (895 KB)

Examinez l’environnement :

  • La taille et la profondeur du plan d’eau influencent la formation de la glace. Plus le lac est profond, plus il prend de temps à geler. La glace qui se trouve près des rivages se forme plus rapidement et fond également plus rapidement.
  • Les courants amincissent le dessous de la glace. La glace des rivières est donc moins solide que celle des lacs à cause de l’action du courant.
  • Les obstacles, tels qu’un quai ou une pierre, absorbent la chaleur du soleil. Ils retardent la formation de la glace et en accélèrent la fonte.
  • Une température ambiante qui demeure toujours sous 0 degré Celsius entraîne la formation d’une glace plus solide qu’une température qui oscille de part et d’autre du point de congélation.
  • La fonte et le regel de la surface de la glace, causés par les variations de température, créent une glace en couches superposées. La glace comporte donc plusieurs failles, ce qui la rend plus vulnérable.
  • Le réchauffement par le soleil diminue la solidité de la glace. Celle-ci est habituellement plus solide le matin qu’en fin de journée.
  • L’eau qui s’accumule sur la glace à la suite de précipitations affaiblit celle-ci.
  • La neige a le même effet qu’une couverture : elle augmente la température de la glace. Une chute de neige qui atteint la moitié de l’épaisseur de la glace peut créer une situation dangereuse.
  • Le vent peut produire un certain déplacement d’eau qui en retardera la congélation. De plus, le vent peut déplacer la neige et créer une couverture (voir le point précédent).

Pour toute personne voulant porter secours à quelqu’un :

  • Appelez sans tarder les secours en composant le 9-1-1.
  • Lorsque vous portez assistance à quelqu’un en détresse, assurez-vous d’être en sécurité sans vous exposer au danger en restant sur la rive.
  • Munissez-vous d’une longue perche, d'une corde ou d'une branche, allongez-vous et tendez celle-ci à la victime si vous y avez accès.
  • Si vous ne pouvez pas avoir accès à la personne en détresse, encouragez-la en lui demandant de rester calme, de mettre son corps à l’horizontale et de battre des jambes pour tenter de remonter sur la glace.
  • Lorsque la victime est sortie de l’eau, dites-lui de s’éloigner du trou en rampant, en roulant et en tenant ses bras et jambes le plus écartés possible pour répartir son poids sur la surface de la glace. Elle ne doit surtout pas se lever.

Actualité suivante

Report des festivités du 50e