Une priorité à Mirabel

Plantation et protection des arbres

17 septembre 2020

La Ville de Mirabel souhaite rappeler qu’elle accorde une importance particulière aux mesures écoresponsables en proposant des actions concrètes visant notamment à protéger et augmenter le couvert forestier sur son territoire, dans le but d’offrir à ses citoyens un environnement sain et adapté aux exigences modernes en termes de développement durable.

Augmenter l’indice de canopée
La Ville de Mirabel est fière de pouvoir affirmer que son Service de l’équipement et des travaux publics procédera à la plantation d’un total de 160 arbres à l’automne 2020, dans le but d’augmenter son couvert forestier. Des sommes ont été investies en ce sens, afin de reverdir une partie de la ville et d’offrir des quartiers verdoyants à la population.

Cette initiative est inspirée d’une proposition reçue dans le cadre du budget participatif 2020 de la Ville de Mirabel – volet jeunesse. Elle émane en fait de l’idée soumise par Camélia Guillemette (15 ans), étudiante au Programme d’éducation intermédiaire (PEI) du Baccalauréat International, qui a suggéré de planter davantage d’arbres dans un secteur donné. Cette proposition a non seulement été retenue, mais elle a aussi été bonifiée par la Ville.

Ainsi, le deux tiers de ces plantations sera effectué aux abords des routes et réparti dans les secteurs du Domaine-Vert Nord, de Saint-Augustin, de Saint-Janvier et de Saint-Canut. Une partie des arbres servira aussi à reverdir les parcs, les espaces verts et les terrains municipaux. Parmi les endroits ciblés, notons le parc Gingras (secteur de Saint-Canut), le parc Cardinal (secteur de Saint-Janvier), le parc Lacombe (secteur de Sainte-Scholastique), le parc Masson et l’école Girouard (secteur de Saint-Benoit).

Cela est d’autant plus pertinent que les conditions climatiques des dernières années ont accéléré la progression de certaines maladies chez les arbres, sans compter que l’agrile du frêne et la maladie corticale du hêtre ont affaibli plusieurs arbres et entraîné certains abattages.

Une réglementation plus verte
Il est intéressant de mentionner que la Ville impose dorénavant, par le biais de la réglementation en vigueur, la plantation d’un arbre pour chacune des nouvelles constructions résidentielles. Aussi, grâce à un programme de la Corporation pour la protection de l’environnement à Mirabel (CPEM), tout propriétaire d’une nouvelle construction peut recevoir gratuitement un arbre dans les trois ans suivant l’année d’émission de son permis de construction. Un arbre est aussi financé par la CPEM pour les immeubles à logements (un arbre par bâtiment).

Il est aussi intéressant de noter que la Ville octroie une subvention qui encourage également la plantation d’arbres par les citoyens, car ceux-ci peuvent se faire rembourser une partie des frais de plusieurs essences d’arbres. Rappelons qu’un formulaire est disponible à cet effet au
mirabel.ca/subventions.

Protection des boisés
Dans un but de préservation des nombreux boisés existants sur son immense territoire, la Ville de Mirabel protège notamment son couvert forestier en poursuivant les contrevenants qui effectuent des coupes d’arbres illégales.

Elle assure également la sauvegarde de ses forêts en appuyant des projets comme celui d’Éco-corridors laurentiens, un organisme à but non lucratif qui se dédie à la conservation et à la création de milieux naturels forestiers qui forment un corridor forestier entre le parc national d’Oka et le parc national du Mont-Tremblant.

De plus, la Ville de Mirabel est partenaire dans le projet de mise en valeur du Corridor forestier du Grand Coteau, organisme né d’une volonté de plusieurs villes et MRC de préserver, restaurer et faire découvrir le patrimoine naturel exceptionnel de ce milieu s’étendant des plaines agricoles de Mirabel jusqu’aux tourbières de l’Assomption.

Bref, Mirabel possède une biodiversité et un environnement uniques qu’elle a à cœur de conserver, d’entretenir et de cultiver.

Bas de vignette : Camélia Guillemette, étudiante au Programme d’éducation intermédiaire, secondaire 4, de la Polyvalente Saint-Jérôme et Mirabelloise dont le projet de planter des arbres a été retenu dans le cadre du budget participatif 2020. Elle est accompagnée de Daniel Champagne, nouveau contremaître en horticulture, et de Richard Fournier, préposé à l’horticulture aux travaux publics, journalier et chauffeur.

Actualité suivante

Agissons contre les gaz à effet de serre