COVID-19

Le Service de police de Mirabel émettra des constats

8 avril 2020

La Ville de Mirabel tient à informer les Mirabellois ainsi que les Colombanois que le Service de police de Mirabel a reçu, le 7 avril dernier, l’autorisation de délivrer, sur-le-champ, des constats à ceux qui ne respectent pas les consignes de santé publique, demandées par le gouvernement provincial, et qui font encore des rassemblements extérieurs et intérieurs.

Les contraventions peuvent varier entre 1 000 $ et 6 000 $ en plus de 546 $ de frais et de contribution pour une personne adulte, alors qu’une personne mineure se verra remettre une contravention de 500 $ en plus de 60 $ de frais et de contribution.

Rappelons, que le 2 avril dernier, le premier ministre François Legault a demandé aux policiers d’être moins tolérants, et même de sévir contre les gens qui défient les règles en continuant de se rassembler et contre les commerces non essentiels toujours ouverts. « C’est injuste pour la majorité des Québécois qui respectent les règles de voir quelques personnes nuire à nos efforts collectifs. Ceux qui ne respectent pas les consignes recevront des amendes. C’est tout ce qu’ils méritent. C’est sérieux, il y a des vies qui sont en jeu, a déclaré le premier ministre.

« Le Ville de Mirabel est soucieuse de respecter à la lettre ce qui est demandé par le premier ministre pour protéger la population et sauver des vies », a indiqué M. Patrick Charbonneau, maire suppléant. « Ainsi, en espérant vivement que la population se conformera aux règles qui s'imposent, le conseil municipal sera derrière le Service de police de Mirabel si ce dernier est appelé à sévir.

Actualité suivante La Ville est fière de partager une initiative citoyenne

COVID-19 : une formule d’entraide entre voisins